vendredi 26 octobre 2007

INECLA c’est peut-être d’abord, pour beaucoup, une école. Apprendre l’espagnol aux Suisses qui ont besoin de cette langue ou, tout simplement, qui s’y intéressent, diffuser les cultures de l’Amérique latine, telle est la mission que se sont donnée, en 1982, Lilian et Adolfo Lopez en ouvrant à Lausanne l’Institut d’Espagnol et de Culture latino-américaine. Bientôt enrichie de deux antennes supplémentaires à Vevey et à Genève, l’école est devenue, au fil du temps, un véritable lieu de rencontres et d’échanges multiples. Avec leurs élèves, Adolfo et Lilian ont voyagé (à Cuba, au Chili et au Mexique), ils ont organisé de nombreuses manifestations culturelles, soutenu plusieurs projets d’aide aux populations indigènes d’Amérique latine. INECLA, en Suisse romande occidentale, est ainsi un merveilleux pont entre les cultures, une initiative privée de deux émigrants chiliens qui, partis de rien, sont parvenus à créer une véritable communauté où chacun donne ce qu’il peut, ce qu’il veut, où les parcours individuels se croisent, parfois pour quelques minutes, souvent pour plusieurs années. La culture, ici, ne se résume pas à des clins d’œil entendus entre initiés. C’est une action, une construction permanente, un don.

A l’occasion des 25 ans d’INECLA, plusieurs manifestations culturelles ont eu lieu − concours et exposition de photographies, cours de cuisine, séances de chansons et danses d’Amérique latine, festival de cinéma, etc. Elles se clôtureront le 1er novembre par un grand concert à la salle Métropole de Lausanne, où seront présentées la Misa Criolla et Nuestra Navidad d’Ariel Ramirez. Les bénéfices de cette soirée iront à un projet d’entraide aux peuples mapuches du Chili et de l’Argentine.

Si vous êtes de Lausanne ou des environs, venez découvrir un savoureux mélange entre musique chorale classique et folklore sud-américain. Si vous souhaitez réserver vos places, vous pouvez le faire aux Magasins du Monde de Lausanne, ou directement en ligne à partir de la page web de l’INECLA.

Commenter cet article

0 Commentaires: